Le Bizet : présentation de la saison 2022 du CCA

Créé en 1950, le cyclo club Armentiérois fait depuis longtemps parti du paysage du cyclisme régional. le club a pour particularité d’être franco-belge (affiliation à la FFC et à la FCWB). Ce projet transfrontalier permet à la fois aux jeunes belges et français de venir s’épanouir dans au CCA. Plus qu’une démarche administrative, c’est un projet qui incite les jeunes affiliés à ouvrir leur esprit sportif et social. Le club est aujourd’hui concentré sur son école de cyclisme (fondée en 2004), sur ses équipes minimes, cadettes et cadets. Il dispose également d’une équipe junior-senior. Pour 2022, le CCA comprend 15 affiliés belges et 25 affiliés français.

Afin de développer au mieux les capacités de chacun, le club propose diverses activités qui couvrent toute l’année : forme de base et gainage en hiver, entraînement de cyclo-cross, entraînement spécifique en salle, sur route. En tant qu’école de cyclisme, la priorité est mise sur le dépassement de soi et l’apprentissage technique plutôt que les résultats individuels. Néanmoins, les différents titres et médailles aux championnats, ainsi que les sélections régulières en équipe départementale, provinciale et régionale des coureurs témoignent de la qualité de la formation. L’équipe junior-senior, reconstruite il y a peu, participe également aux courses régionales.


Club formateur par excellence, ils ont accueilli dans l’école de cyclisme de nombreux coureurs qui ont brillé au haut niveau par la suite : Alana Castrique (professionnelle depuis 2018 chez Lotto puis chez Cofidis), Jonas Castrique (professionnel de 2016 à 2021), Antoine Leleu (professionnel de 2012 à 2016), Audric Leleu (professionnel chez Bingoal Development depuis 2020), Franklin Six (professionnel de 2015 à 2020) ainsi que Killyan Houcke (actuellement dans l’équipe de National 1 de Nogent sur Oise).

Le club organise également plusieurs courses : le Grand Prix cycliste de la ville d’Armentières pour les écoles de vélo, minimes, cadettes et cadets lors du lundi de Pâques. La course du mémorial VDB Forever pour les cadets et les cadettes/juniores en juin, ainsi le Grand Prix de la ducasse à Bailleul (3e catégorie, juniors, pass open). En 2022 il organisera pour la première fois le Grand Prix du Mont Noir à Saint Jans Cappel, pour les minimes, cadets, 2e et 3e catégorie, juniors, pass open.

Le fonctionnement du club est possible grâce à la collaboration des communes d’Armentières et de Comines-Warneton : subsides, mise à disposition de salles, de matériel, autorisations pour les courses, … le transfrontalier dépasse donc le sportif. D’autres sociétés privées nous accompagnent également dans le développement de notre projet : Les cycles Menet notre sponsor le plus fidèle, Vanuxeem, Famiflora, Clarebout Potatoes, Mémorial Vdb Forever, Elevage des deux bouleaux, Agro-Viande, La station Les Copains, Desquiens Stéphane, Restaurant Café de la Place, Aménage Toit .


L’encadrement sportif est assuré par : Clatot Jean-Michel, Depriestre Bruno, Fauquenoit Pascal, Legillon André, Pouillard Hugo, Ramon Christophe, Samyn Geoffrey et Patrick, Trolet Vanessa. Les encadrements ont lieu chaque mercredi après-midi et vendredi au départ de la place de Ploegsteert

Secrétaire club pour la FCWB : Nathalie Flamant (00 32 489 308 447)
Secrétaire club pour la FFC : Bernard Mallet (00 33 686 496 603)
Trésorier du club : Gérard Top (00 33 641 676 918)
Responsable Ecole de Vélo : Jean-Michel Clatot (00 32 477 306 940)
Présidente du club : Valérie Pouillard (00 33 617 952 861)

Commenter

Ploegsteert : LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE : Conséquence des guerres et source de nouveaux conflits

Sur les 20 pays considérés comme les plus vulnérables au changement climatique, 12 se trouvent en situation de conflit.

Les pays touchés par des conflits sont moins à même de faire face au changement climatique, précisément en raison de l’affaiblissement de leur capacité d’adaptation dû aux conflits.

Le changement climatique ne provoque pas directement des conflits, mais…
il peut indirectement accroître le risque de conflit en exacerbant les facteurs sociaux, économiques et environnementaux existants.

Par exemple, lorsque les éleveurs de bétail et les agriculteurs se retrouvent contraints de partager des ressources qui s’appauvrissent en raison du changement climatique, cela peut engendrer des tensions dans des lieux dépourvus de gouvernance solide.

L’environnement naturel est souvent victime des conflits

Trop souvent, l’environnement naturel est directement agressé ou dégradé par la guerre. Les attaques peuvent provoquer une contamination de l’eau, des sols et des terres, ou libérer des polluants dans l’air. Les restes explosifs de guerre peuvent contaminer les sols et les points d’eau, ainsi que nuire à la faune.

Encore aujourd’hui, on retrouve tous les jours dans le sol, des milliers de munitions, mines, obus…datant de la Grande Guerre !

Les conflits peuvent également contribuer au changement climatique. Par exemple, la destruction de vastes zones forestières ou la détérioration d’infrastructures telles que les installations pétrolières ou les grands sites industriels peuvent avoir des conséquences néfastes sur le climat.

Un plus grand respect envers les règles de la guerre peut réduire les dommages et les risques auxquels sont exposées les communautés touchées par les conflits en raison du changement climatique.

Commenter

Comines-Warneton : Non-résidents contribuables en France : des franco-belges imposés des deux côtés de la frontière !

Alors qu’une convention bilatérale réglait la question de la fiscalité des résidents franco-belges travaillant en France,
la Belgique a entamé des démarches conduisant à imposer une seconde fois des salariés du public en France alors
qu’ils résident en Belgique. Motif de cette double imposition ? La double nationalité de ces contribuables !


Qui l’eût cru ? Détenir une double nationalité peut s’avérer très couteux et DISCRIMINANT… C’est ce
qu’apprennent en ce moment certains salariés du public en France qui résident en Belgique et détiennent
la double nationalité. Ces franco-belges étaient jusqu’alors uniquement imposés en France, conformément
aux dispositions de la convention bilatérale régularisée par leurs deux pays. Mais depuis quelques
semaines, l’administration fiscale belge prend contact avec ces résidents franco-belges pour que ces
derniers s’acquittent une seconde fois de l’impôt sur leurs revenus de source française.

Pire, l’administration fiscale belge a décidé de modifier cette règle de manière unilatérale et
rétroactive ! Résultat : de simples salariés franco-belges qui se sont déjà acquittés de leur impôt en
France se voient réclamer plusieurs milliers d’euros (parfois plusieurs dizaines de milliers d’euros) par
l’administration belge.

Le SPF finances s’appuie sur une décision de la Cour de cassation belge de 2020, qui interprète à sa
manière la convention bilatérale pour les salariés du public en France, de nationalités franco-belges. En
appliquant « aveuglément » cette jurisprudence sans concertation avec la France, l’administration belge
méconnaît ouvertement le principe de non double imposition et laisse ces travailleurs franco-belges dans
une situation impossible (jusqu’à + de 50% d’imposition sur leur revenu français au final).


C’est la raison pour laquelle, les non-résidents contribuables en France demandent à la
Belgique de suspendre immédiatement ces recouvrements d’impôts en attendant l’entrée
en vigueur de la nouvelle convention bilatérale prévue le 1er janvier prochain.

Cette suspension permettra aux administrations des deux états de se concerter tant les enjeux sont importants pour
les salariés concernés, leurs employeurs, mais aussi les régions frontalières dont l’attractivité au sein de l’Europe
serait lourdement affectée si la généralisation de cette décision de justice devait se poursuivre.

A l’heure où la France prend la Présidence tournante de l’Union Européenne et à l’aube de l’entrée en
vigueur d’une nouvelle convention bilatérale, l’administration belge fait voler en éclat le principe de non
double imposition en ciblant spécifiquement les binationaux !

Cette situation particulièrement injuste et inacceptable ne peut perdurer tant les conséquences pour ces
familles sont désastreuses. Les non-résidents contribuables en France interpellent les élus Belges et
Français afin qu’ils interviennent au plus vite et fassent cesser cette discrimination. Il en va de la confiance
des citoyens dans cette Europe qu’ils font vivre au quotidien au travers de leurs échanges transfrontaliers.

N’hésitez pas à rejoindre le groupe Facebook sur le sujet Non residents contribuable en France

 

Commenter

Comine-Warneton : C Wave Radio, la Radio 100% digitale surfe sur le paysage musical de l’entité

Depuis quelques jours une radio 100 digitale est venue étoffer le paysage musical de Comines-Warneton.
Animateur sur Radio Libellule dans les années 90, Franck Clarion a repris du service il y a un an et demi : « C’est David Werquin qui m’a permis de revenir à Libellule. Etant correspondant pour le foot au journal le courrier, David m’a demandé si je voulais bien animer des chroniques dans son émission CW Tera Champions. J’ai ensuite demandé à animer mes propres émissions dont Pop&Co le jeudi et l’Ultratop le samedi ».


Petit à petit l’idée de créer sa propre radio lui est venue : « J’ai mis en ligne le nouveau site de Libellule et j’ai commencé à m’intéresser aux possibilités des radios en ligne qui sont en pleine expansion en France notamment. J’ai pris les renseignements nécessaires et j’ai quitté Libellule pour me consacrer à mon projet. Pas question pour moi de dénigrer Radio Libellule, j’estime que nous serons complémentaires. Elle m’a apporté énormément en expérience et je la remercie encore !».


Le 11 février il décide d’annoncer son idée sur facebook via un post sur sa page Pop&Co : « L’idée trottait depuis un bon moment et j’ai franchi le pas. Je vous annonce que je lance ma propre radio digitale…elle sera 100% en ligne et disponible sur de nombreuses applications pour smartphones mais également sur enceintes connectées Amazon Alexa. En mars elle le sera sur les enceintes Google Home » pouvait-on lire.

Et depuis jeudi la radio est en ligne ! Baptisée CWave Radio (CW pour Comines-Warneton), elle émet désormais sur le net.


Pour le moment elle est essentiellement composée de blocs à thèmes mais plus pour longtemps : « J’ai déjà des propositions de personnes qui souhaiteraient rejoindre CWave et les premières émissions en direct ou enregistrées dans les conditions du direct vont arriver très vite. Les soirs de week-end seront consacrés à la musique Club et si des Dj souhaitent diffuser leurs sets ce sera avec grand plaisir ».


La radio est disponible sur le net à l’adresse suivante : https://cwaveradio.be mais elle est également disponible sur de nombreuses applications d’écoute en ligne. Elle est également disponible sur les enceintes connectées Alexa et en mars ce sera au tour des enceintes Google de recevoir le flux.

Bonne chance à C Wave et bonne écoute !

 

Commenter

Comines – Ploegsteert : Hommage à Albert 1er de Belgique décédé il y a 88 ans.


Ce jeudi, deux cérémonies d’hommage au Roi Albert 1er se sont déroulées à Comines et Ploegsteert.
Pour la circonstance, Alice Leeuwerck bourgmestre de Comines-Warneton a déposé une gerbe de fleurs
rendant ainsi au hommage à ce grand Roi des Belges décédé bien trop tôt dans sa 58 ème année le 17 février 1934 à Marche-les-Dames dans un accident d’escalade.

Info et Photo Zenon B

Commenter