Comines : Collège de la Lys : Réalisation d’un systéme d’éco-epuration dans le cadre du projet Erasmus+

Pour la deuxième année consécutive, le Collège de la Lys accueillait lors d’un échange Erasmus+, une mobilité venant de Rodilhan dans le Gard. Sept élèves et quatre professeurs sont venus réaliser un systéme d’éco-epuration (un peu comme une piscine naturelle).

L’idée nous est venue lorsque nous avons visité la région, non loin de l’école. Il reste dans notre région de nombreux cratères et trous d’obus de la guerre et tout est parti de là. La récupération de l’eau viendra des eaux de pluie du toit de la salle de sport. Pour servir de débordement, les élèves ont réalisé une noue ( C’est une sorte de fossé peu profond et large, végétalisé, qui recueille provisoirement de l’eau de ruissellement. La noue se différencie du fossé par son profil plus évasé) La noue représente les tranchées durant la guerre, respectant ainsi notre idée de départ.

En amont les élèves du sud ont découvert notre histoire, réalisé un devis et appris que le système de gouttes à gouttes est peu rependu chez nous. Un échange pour l’an prochain ?
Ce travail interdisciplinaire sera leur réalité dans quelques années… Les élèves d’horticulture se sont investis au coté des élèves venant du Gard. Les élèves de la section bureau les ont accueillis par un apéritif, suivi d’un barbecue. Hier, lors de la journée pédagogique, les enseignants, la direction, les membres du pouvoir organisateur, … étaient invités à venir voir le travail colossal réalisé en un peu moins de deux semaines.

L’équipe du projet tient à remercier toutes les personnes qui sont venues voir, aider, soutenir et saluer nos élèves.

Valérie Delevoye

Commenter

Comines : Le collège de la Lys participe à l’opération Trees For Europe

Ce jeudi, 9 mai, journée de l’Europe, les élèves du Collège de la Lys ayant participé à un projet Erasmus, se sont rassemblés pour planter un arbre. Cette action répond à un appel de l’association Tree Europe. (www.tree-europe.org) partant de ce constat : l’Europe est un arbre dont les racines plongent dans la nuit des temps et son tronc se déploie comme un patrimoine commun, pour diverger en branches aux formes multiples. Chacune de ses feuilles est à la fois similaire et unique.

Ainsi plus de 220 écoles de pays d’Europe se sont associées à cette action, pour signifier que notre planète doit rester toujours aussi verte et belle. C’est ce que nous avons choisi de transmettre aux jeunes générations, c’est le mot d’ordre que la jeunesse veut revendiquer. C’est ce message qu’ils veulent faire passer aux générations d’élèves qui passeront devant ce symbole.

220 arbres ont été plantés le 9 mai, c’est peu, au regard de la menace du réchauffement climatique, mais c’est grand dans l’énergie déployée pour réaliser le symbole. Le message est clair : nous, élèves et professeurs des écoles d’Europe, souhaitons vivre dans un monde vivant et accueillant, pour le transmettre aux générations futures.

Commenter