Ploegsteert : Ducasse de la Hutte, VTT et marche pour tous !

Le temps n’était pas avec les organisateurs ce dimanche matin pour les participants à la marche et à la randonnée VTT organisées dans le cadre de la ducasse de la Hutte. Au programme pour les marcheurs et joggeurs, une balade de 6km, 10km dans les bois et les sentiers du coin et pour les Vététistes 20, 35 ou 55km au choix. De quoi satisfaire les sportifs ce week-end.

Voici quelques photos des participants et ils furent nombreux.
L’album complet sur la page facebook de PloegsteertInfo

Commenter

Le Bizet : 42ème édition du cross inter-écoles.

Pour cette 42ème édition, les participants ont été gâtés avec le temps. La pluie n’était pas présente tout au long de cette édition. Pour cette édition 2019, l’EAH, le club organisateur n’a enregistré que deux-cents nonante six inscriptions dans les diverses catégories. C’est bien peu par
rapport aux autres années car le club compte surtout sur cette compétition pour trouver de nouveaux talents.

Une édition assez tristounette finalement, où toutes et tous n’ont cependant pas démérité.

Bravo à eux.

D’autres photos sur la page facebook de PloegsteertInfo

Commenter

Ploegsteert : André et Ginette des Ploegsteertois en diamant !

C’était le 10 octobre 1959, que nos tourtereaux se promettaient fidélité à  Ploegsteert par le bourgmestre de l’époque Victor Huys. Cela fait donc 60 ans que Mr et Mme D’Hert André-Folcke Ginette se sont unis par les liens du mariage. André a vu le jour le 7 mars 1938 à Ploegsteert. Un beau jour, il rencontra Ginette née également en terre ploegsteertoise le 26 mai 1938.

Sur un air de rock’n roll !

C’est à Comines, chez « Lolo », à la « Cave » ou au « Casino » que Ginette sortait habituellement avec les copains et copines. C’était l’époque des danses endiablées venues tout droit des Etats-Unis, des jupes qui tournoyaient et des bandes de « mauvais garçons » aux bananes menaçantes. En parlant de bande, André, quant à lui écumait la région en compagnie de celle d’Armentières. Ginette lui fut présentée lors d’une sortie dont les effets principaux et secondaires se ressentent encore plus de soixante années plus tard…

Pour André, tout n’était pourtant pas gagné d’avance… La première tentative d’approche et le premier mot doux de Ginette se résuma en un : « Ah non, surtout par le Grand Blond… ! ». Comme quoi le cinéaste Yves Robert et l’acteur Pierre Richard n’ont rien inventé…le Grand Blond existait déjà et les chaussures noires étaient de rigueur à l’époque.

Ce n’est que quelques mois plus tard, lorsque le milicien André apparut en habits militaires, que Ginette craqua pour la vie… « Ah, qu’il était beau mon légionnaire… ».  Il n’en fallait pas plus pour conduire à l’autel, ce jeune couple qui n’allait plus se quitter.

Côté professionnel, Ginette travailla d’abord dans une usine de confection chez Claeys à Houplines de 1956 à 1964. Ensuite pendant une dizaine d’années, elle fit les délices de Marlène qui se gravait de « Melo-cakes » et de « patates » dans son épicerie-textile qu’elle a tenue dans la rue Henri Duribreu au Bizet. Entreprenante, elle ouvrait ensuite son magasin de vêtements « Novelty » implanté rue d’Armentières aux abords de la douane, où au fil des braderies, elle habilla plusieurs générations de Bizétois et de Bizétoises. Le 1er juin 1998, Ginette céda le flambeau à sa filleule Sandra avant de profiter d’une retraite bien méritée.

André quant à lui, n’arrêtait pas de tourner. Il tournait à gauche,  à droite… chez Decauville d’abord à Marquette où il façonnait de main de maître les pièces de métal et engrenages. C’était un métier qu’il appréciait, mais la chute des géants industriels, comme Massey-Fergusson entraîna la fermeture de l’usine et contraint André à se recycler.

D’abord un bref épisode de « marcheteu » (commerçant ambulant) et ensuite la « moutouelle ». De 1969 à 1995, André a été employé à la mutualité libérale à Comines, Warneton, Ploegsteert, Le Bizet, Messines et Neuve-Eglise. Vint ensuite la prépension en 1996 et la retraite en 2003.

Aujourd’hui, André et Ginette sont toujours très amoureux et continuent à profiter des bonnes choses de la vie, des bonnes tables et des bonnes bouteilles mais avec modération, cela va de soi. Tous deux aiment s’occuper de leur magnifique jardin fleuri. Inconditionnels supporters d’Eddy Merckx, (qui n’a pu se libérer pour les noces mais qui a transmis ses plus vives félicitations), André et Ginette suivent encore aujourd’hui, les plus grands prix comme le tour de France, le tour d’Italie, Paris Tours, … en tant que spectateurs. Confortablement installés devant la TV,  les jubilaires se remémorent alors la grande époque de leur idole Eddy.

Il ne restait plus alors qu’à notre Bourgmestre Alice leeuwerck à remettre les cadeaux d’usage avant que ne soit servi le verre de l’amitié.

Toutes nos félicitations à André et Ginette, à qui nous donnons rendez-vous dans cinq ans bien sûr.

Commenter

Ploegsteert : Balade à la réserve naturelle et ornithologique

« Le paradis n’est pas sur la terre, mais il y en a des morceaux » affirmait Jules Renard. Des espaces verts du canal aux espaces protégés de notre entité, il reste heureusement de nombreux havres de paix et de nature où profiter de la vie, loin des grandes routes, est encore possible.

C’est ainsi que ce dimanches matin, une balade était organisée dans le cadre des 20 ans du PCDN. Pour la circonstance, Martin Windels avait donné rendez-vous à la RNOP (Réserve naturelle et ornithologique de Ploegsteert) pour une visitée commentée et gratuite.

L’occasion de découvrir ou redécouvrir la riche biodiversité de ce magnifique petit coin de paradis.

Commenter

Bas-Warneton : L’Oasis a fêté ses 40 ans

A  l’occasion du 40 ème anniversaire de la Maison d’Accueil pour Femmes accompagnées ou non d’Enfants, l’OASIS de Bas-Warneton avait invité sympathisants et partenaires vendredi dernier en la salle communale de Bas-Warneton.

Durant la réception un hommage a été rendu aux sœurs qui ont créé l’Oasis en 1979 par Monsieur Chauvin directeur de la maison d’accueil. Une très belle exposition photo et une vidéo retraçant les activités était accessible au public.

Vers 18 heures, la pièce de théâtre intitulée « Il était trop de fois » interprété par la troupe « Le Théâtre du Copion » a enchanté le public présent.

Commenter

Entité : La grande mobilisation pour la campagne « Cap 48 » a débuté

En Belgique comme en Europe, une personne sur dix est atteinte d’un handicap et une famille sur quatre compte une personne handicapée.
C’est dire si Cap 48 et ses partenaires peut venir en aide à de nombreuses personnes. La récolte de fonds organisée chaque année permet le
financement de différents projets d’associations ayant pour but l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées et des jeunes en difficulté. Cap 48 finance également la recherche médicale sur la Polyarthrite des enfants et des jeunes adultes ainsi que le projet « Ecoles Accessibles ».

Depuis ce week-end et jusqu’au 13 de ce mois et avec la certitude d’agir pour une très bonne cause, le centre de jour « Le Village » propose les post-it de l’opération CAP48. Ils y sont disponibles au prix de 5 euros le petit et 10 euros les grands paquets. La volonté et le dynamisme de cette équipe de vendeurs permettront un plus à cette opération annuelle. L’argent récolté sera intégralement versé sur le compte de « Cap 48 ».

Réservez un bon accueil à ces bénévoles aux grands cœurs … !

Merci pour eux.

Commenter

Ploegsteert : Last post avec la participation du Cercle Dramatique et de la British Torch of Remembrance.

Même s’il n’a lieu qu’une seule fois par mois, le Last Post organisé au Mémorial de Ploegsteert n’en reste pas moins une très belle cérémonie
prisée par un public de plus en plus nombreux. En lisant un texte sur la première guerre mondiale, les membres du Cercle Dramatique ont rendu un vibrant hommage ce soir à tous ces soldats décédés lors de la Première Guerre Mondiale. Un grand moment d’émotion que la lecture de ce texte, un moment de recueillement aussi pour le public présent lors du traditionnel Last Post au Mémorial Britannique. Le British Torch of Remembrance en a fait de même.

Lors de cette cérémonie, des dépôts de gerbes ont été effectués par le Cercle Dramatique Ploegsteertois, Octobre Rose et par les représentants de la British Torch of Remembrance Belgian Branch. Ce Last Post est aussi et surtout un moment de recueillement pour les familles dont un de leurs ancêtres est repris dans la rotonde ploegsteertoise : pour eux cette cérémonie était très impressionnante, très prenante. La lecture de ces textes, les chants de cette chorale, le silence qui y règne, tout cela est incroyable, impensable pour eux venant de si loin.

D’autres photos sur la Facebook de PloegsteertInfo

Commenter

Comines : Les noces de brillant pour Alain et Jeanne

C’est un couple bien sympathique que nous avons rencontré ce dimanche à la l’Hôtel de Ville de Comines  à l’occasion de leurs noces de Brillant. Alain Degroote et Jeanne Selvais étaient bien entourés pour fêter l’événement.

Alain, né à Quesnoy sur Deule le 23 juillet 1936 a travaillé chez Vanrobaeys puis chez Impercraft et ensuite à la blanchisserie du Pont de Nieppe. Alain est un grand sportif, ancien joueur de football du FSM Quesnoy, il était surnommé « Tête d’Or ». Un de ses loisirs préféré est la découpe du bois fait main. Il est également ancien combattant de la guerre d’Algérie – Maroc.

Son épouse, Jeanne Selvais est née à Frelinghien, le 12 avril 1939. Jeanne a travaillé chez Gillet Thaon et chez Flandria aluminium. Elle a été secouriste du travail pendant 26 ans. Elle est également donneuse de sang avec plus de 320 dons. (Bannette d’or)

A savoir qu’Alain et Jeanne ont toujours travaillés en équipe inverse pour s’occuper eux-mêmes de leurs enfants. Ils vivaient ensemble le week-end.

C’est l’adjoint au Maire, Victor Carton qui a uni le couple à Frelinghien le 25 septembre 1959. Alain et Jeanne se sont rencontrés à la foire aux plaisirs à Frelinghien. De leur union sont nés quatre enfants, neuf petits-enfants et quatre arrière-petits-enfants.

A ce couple bien sympathique qui réside à Comines, nous souhaitons encore de nombreuses années de santé et de bonheur.

Commenter


Ploegsteert : Les 20 ans du PCDN !

Cette année le PCDN a 20 ans, et pour cette occasion, il organise une journée de fête.

Voici le programme :

– Dès 9h30, Martin Windels vous guidera dans la Réserve Naturelle Ornithologique de Ploegsteert. Balade nature accessible à tous, quel que soit votre niveau ! Rendez-vous au parking de la RNOP.
– 10h30 : Ouverture des stands : Confection d’abri à hérissons (gratuit – PCDN), confection de nichoirs à coccinelles (gratuit – Adalia), vente de graines et de plantes à petits prix, reconnaissance de plantes en fleur, grimeuse (gratuit), diverses associations telles que Lys-Nature, le Groupe Ornthilogique et naturaliste du Nord (GON), Adalia, Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), Eco-Vie, etc.
– 11h : Adalia vous parlera des nuisibles au jardin et les astuces pour les éliminer de manière naturelle. Salle Horta
– Entre 13h30 et 14h : Le Halot Chêne Vert s’associe cette année avec le PCDN pour vous proposer son Rallye Couleurs d’Automne. Balade pédestre (non guidée) pour découvrir les bois de Ploegsteert en s’amusant, en famille, entre amis ou seul !

Circuit d’environ 6 km (2h – 2h30), quizz, et réponses au quizz autour d’un verre.

Rendez-vous au parking du centre d’interprétation Plugstreet. Pour ceux qui souhaitent profiter des stands et des conférences du matin, un transfert (aller-retour) est prévu en bus à partir de la Briqueterie.

– 14h30 : Vianney Fouquet vous parlera des plantes à favoriser pour un jardin sauvage accueillant pour la faune. Salle Horta.
– 14h30 : Si vous avez raté la balade matinale à la RNOP, il est toujours temps de vous rattraper ! Rendez-vous au parking de la RNOP.

Expositions toute la journée.

Et on termine la journée en beauté avec le nouveau spectacle d’Ecoscénique  » Des Zabeilles et moi ».

Possibilité d’acheter boissons, sandwichs et grignotage sur place.

Commenter