Comines : Communiqué de presse du groupe Action.

Le Conseil National de Sécurité ne s’est pas encore prononcé sur la question, mais le fédéral a d’ores et déjà fait savoir qu’il ne distribuerait pas de masques pour toute la population. Or nous savons pertinemment que les masques, même dits  » de confort  » joueront un rôle important dans la stratégie de déconfinement.

De nombreuses communes prennent déjà les devants et s’organisent pour fournir ces masques à leurs habitants. Qu’en est-il à Comines-Warneton ? Une distribution, de quelque manière qu’elle soit, sera-t-elle prévue pour tous les cominois(es) ? La demande est tellement forte que si chacun doit acheter un masque par le privé, cela se fera au prix fort, et certains n’en n’auront même pas.

Actuellement les masques en tissus réutilisables ne sont pas disponibles en grands quantités. Certaines villes et entreprises en ont déjà commandé des centaines de milliers d’exemplaires. L’approvisionnement devrait donc prendre un certain temps. Par ailleurs, ce type de commande porte sur des masques de taille unique, qu’en est-il pour les enfants de 4 à 12 ans qui seront sans doute les premiers déconfinés (à l’école ou ailleurs).

La Ville, le CPAS et la régie des quartiers ont déjà mis en place un système de confection et de distribution de masques en tissus en début de confinement, et nous saluons l’initiative, mais il faudrait désormais pouvoir satisfaire l’ensemble de la population. L’ensemble de notre groupe est d’ailleurs prêt à collaborer et se porte volontaire pour réfléchir à une stratégie dans l’intérêt de tous.

C’est pourquoi le groupe ACTION a interpellé Madame la Bourgmestre et demande de :
– Commander sans délai, dans le respect des marchés publics, et fournir (quand elle le pourra) au minimum un masque par personne avec une notice d’utilisation,
– Prévoir des masques supplémentaires à prix modiques pour une distribution via les commerçants locaux,
– Remettre en route un dispositif de couturières pour réaliser des masques adaptés à la morphologie des enfants, si possible en tissus à motifs pour inciter les plus petits à les mettre. Ce type de dispositif pourrait être rémunéré, quitte à fournir un stock de masques pour les familles les plus touchées, et cela permettrait à certaines personnes qui sont dans le besoin, d’arrondir leur fin de mois.

La santé de nos concitoyens doit rester la priorité absolue. La Ville de Comines-Warneton a le pouvoir et les moyens nécessaires pour faire face à cette crise sans précédent.

Vous aimerez aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code