Le Bizet : Retour de la « Ducasse du Bizet »

Durant deux années, la crise sanitaire s’est invitée dans notre quotidien et les festivités ont été annulées à deux reprises. Aujourd’hui, toutes les conditions sont réunies pour proposer une belle édition 2022.

Voici le programme :

Vendredi soir
Lancement officiel de la ducasse par le traditionnel « 1/2 Poulet-Frites ».

Samedi – Journée
Braderie de la Brique organisée par le Sidec
Dans l’après-midi, la Fasam défilera dans les rues du Bizet, mais également dans la Cité Paul Rose et la Cité Clos des Pâquerettes.

Samedi – Soir
Grande soirée TapToe (show musical) avec plus de 150 musiciens
Avec le Royal Fasam Orchestra, Ze Big Bandhoulle, La Fanfarena, La Frontale et notre invité exceptionnel, EuroBand (Rotterdam).

Dimanche
Lancement de la saison des ducasses avec l’apéro des comitards
Grand défilé avec 8 sociétés de musique et plus de 350 musiciens dont notre invité exceptionnel
Jet des Bizous durant le cortège.

Commenter

Comines : Apéro du Président au profit de la fondation Yves Hallez

Ce dimanche se déroulait l’apéro du Président au profit de la fondation Yves Hallez.
Après l’annulation de l’édition 2020, les organisateurs étaient contents de pouvoir reprendre l’apéro et de retrouver le public.

Dans les prochains jours, le premier projet de prise en charge des frais de transports pour les habitants de Comines-Warneton qui vont effectuer un traitement contre le cancer sera finaliser. C’est grâce aux bénéfices de l’apéro de 2019 et 2022, les différentes ventes de décoration effectuées par Cécile que ce projet a été proposer.
D’autres activités verront le jour dans les prochains mois afin de proposer d’autres projets à la population de Comines-Warneton.

Commenter

Comines : La bataille du Canal, 82 ans déjà !

Ce 82ème anniversaire de la «Bataille du canal » de mai 1940 a été célébrée ce samedi, en présence d’anciens combattants britanniques, des autorités, des citoyens, … tous mûs par l’envie et le désir de se souvenir du sacrifice lors de ces combats acharnés des 26, 27 et 28 mai 1940 aux abords du canal Ypres-Comines. Cette bataille aura coûté la vie à plus de 235 soldats britanniques, à quelque 80 civils de la région cominoise auxquels on peut ajouter plusieurs centaines de soldats allemands.

Rappel historique :

le 25 mai 1940, le Chef du corps expéditionnaire britannique Lord Gort décide de mettre en place en extrême urgence deux divisions sur le canal Comines-Ypres, la 5ème et 50ème division, face à 3 divisions allemandes qui s’apprêtaient à pénétrer dans une brèche et menacer le corridor de retrait des troupes alliées en direction de Dunkerque.
Le 26 mai, la 13ème et 143ème brigade prennent position le long du canal entre Comines et Houthem, la bataille du canal était commencée. La fin de la journée fût marquée par le lancement de « l’Opération Dynamo » destinée au réembarquement du corps expéditionnaire britannique. Le 27 mai à l’aube, les troupes britanniques subissent les assauts des troupes allemandes qui franchissent le canal en fin de matinée. Après de violents combats qui durent une partie de la nuit, les allemands sont repoussés le long du canal. Le mardi 28 mai, les assauts allemands se multiplient, sans pour autant parvenir à percer, les britanniques décrochent en bon ordre pour rejoindre Dunkerque. La « Bataille du canal de Comines » avait duré trois jours. Cette résistance acharnée coutera la vie à 235 britanniques à plus de 500 soldats Allemands et à 30 civils. En ce 73ème anniversaire de cette bataille, des gerbes et des couronnes ont été déposées par la Ville de Comines-Warneton, la Ville de Comines France, des Vétérans anglais, des Officiers anglais et le Comité de la Bataille du Canal sur les tombes des soldats Britanniques situées dans le cimetière civil et au mémorial situé rue de Warneton.

Commenter

Comines : Un beau dimanche au bord de l’eau

Ce dimanche 29 mai de 14h à 18h, le long du Canal de Comines, le centre culturel en collaboration avec Bibliolys vous propose : « Un beau dimanche au bord de l’eau »

Une balade ensoleillée dans le ciel et dans les cœurs.

Au détour de la promenade, laissez-vous surprendre par des histoires, des contes, des dialogues, du kamishibaï, de la musique… le canal sera habité par des raconteurs d’histoires, des musiciens, des lecteurs publics, des improvisateurs de contes…

Une balade à faire en famille, un dimanche après-midi de printemps…

Les étapes que vous rencontrerez :
• Le kamishibaï
Des histoires contées ET illustrées pour les plus jeunes.
Bibliolys

• Les diablogues
Des histoires racontées pour les ados et les adultes
Bibliolys

• Køntënkit
Des contes improvisés avec les héros que vous aurez choisis
Ligue d’improvisation de Comines (CCCW)

• La brigade d’intervention poétique
Avec Les jeunes élèves du collège St Henri , l’amour de la littérature déboule au canal de Comines !

• Ecole de cirque palestinienne – le spectacle 2021 ASIMO

Commenter

Comines-Warneton : Votez pour le projet « T(i)EL(le) QUE T’ES » du centre culturel de Comines-Warneton

L’Association des Centres culturels et Ethias vous invitent à voter pour votre projet culturel favori !
Le Prix Ethias-ACC récompense 3 Centres culturels qui ont développé des projets emblématiques autour du vivre-ensemble.

Pourriez-vous voter pour le projet « T(i)EL(le) QUE T’ES » du centre culturel de Comines-Warneton ?
Partagez un maximum
Merci d’avance.

VOTEZ C’EST PAR ICI

Commenter


Mons : Le restaurant « Fleur de Sel » ramène un Bib à Comines-Warneton.

Grâce à toutes ces années de travail, grâce à la passion, grâce à nos producteurs, grâce à nos artisans, grâce à ses clients… Ce moment tant attendu est arrivé !
Le restaurant Fleur de Sel à Comines rentre officiellement au Michelin Guide avec une récompense énorme : un Bib Gourmand, une récompense qui « garantit un excellent rapport entre prix, qualité et plaisir » !

Antoine et Slava sont à Mons pour la cérémonie des révélations du Guide Michelin, et nous ramènent une plaque rouge à Comines.

Aujourd’hui, ils vont savourer cette victoire et demain, c’est le retour aux fourneaux et… aux nouveaux objectifs !

Commenter

Comines-Warneton : Collège de la Lys : soirée « Nos entreprises de deux mains »

Le vendredi 20 mai, le Collège de la Lys a organisé, en partenariat avec l’Agence Locale de Développement, la Ville de Comines-Warneton et le projet Amarrages, sa première soirée « Nos entreprises de deux mains ».


Elle avait pour buts de renforcer les liens avec les entreprises de la région et accentuer le partenariat école-entreprises. Ce partenariat a également pour objectifs la mise en relation de nos étudiants diplômés avec les entreprises, les stages en entreprises pour nos étudiants, le développement de l’alternance (CEFA), le développement de spécialisations et filières, l’adaptation de certains contenus de cours pour être en adéquation avec les besoins des entreprises, etc.


Après le discours d’accueil de M. Keirsbilck, directeur du Collège de la Lys et de Mme Leeuwerck, Bourgmestre de Comines-Warneton, M. Neyrinck, directeur de l’implantation Saint-Joseph et organisateur de cette soirée professionnelle, a exposé les objectifs du partenariat, ses avantages et a détaillé les différents secteurs présents au sein de l’école. S’est ensuite déroulée une visite des ateliers et locaux didactiques par secteurs pour les nombreux entrepreneurs présents. Enfin, après la visite, les invités ont pris le verre de l’amitié, accompagné d’un buffet dînatoire. De beaux échanges ont eu lieu dans une ambiance bien conviviale et de futures collaborations verront le jour.

Commenter

Comines : « Générations sans Tabac »

Il est important rappeler aujourd’hui, une fois de plus certes, que le tabac est un tueur lent, très lent et souvent dès le plus jeune âge de façon insidieuse et inconsciente…. 
Nous connaissons tous les effets directs secondaires d’un tabagisme actif, et pour rappel quelques maladies qui percutent dans vos oreilles d’adultes :
tous les cancers sont favorisés par le tabagisme actif, le tabac induit les maladies cardiovasculaires tel l’infarctus, tel l’accident vasculaire cérébral « AVC », avec les conséquences lourdes de paralysie, de tétraplégie, d’aphasie ..

Le tabac induit l’aggravation de l’asthme allergique, et il développe la bronchite chronique et l’emphysème…

Toutes ces maladies limitent la qualité de vie des victimes du tabagisme, oui les fumeurs sont victimes d’une addiction, et, c’est une forme de dépendance douce, dit-on, mais qui est très lourde de répercussions sur la santé. Mais avant ces maladies, le fumeur souffre de courtesse d’haleine, il n’est plus capable de faire des efforts soutenus, peine à monter un escalier parce qu’il tousse, parce qu’il crache, parce que son cœur souffre. Le fumeur induit aussi un tabagisme passif à son entourage, les conjoints de vie, les enfants à la maison, les collègues au travail, les parents à la sortie d’une classe, les parents autour d’un terrain de sport. Tout le monde ne fume pas et pourtant nous subissons sur ces endroits publics les effets du tabagisme passif.

La demande est claire aujourd’hui et cette demande est soutenue par la ville de Comines-Warneton :

Garantir aux enfants le droit de grandir dans un environnement sans tabac. « Générations sans Tabac » est un vaste mouvement de citoyens et d’organisations qui défend ce droit des enfants.
« Générations sans Tabac » souhaite que tout enfant né à partir de 2019 soit protégé de l’exposition à la fumée du tabac à chaque stade de son développement, afin que grandir sans tabac, soit normal !
Et donc… Que ne pas fumer devienne la norme !

Si l’on s’abstient de fumer devant eux et qu’on leur inculque une autre norme à propos du tabagisme, les enfants seront moins tentés d’allumer une cigarette lorsqu’ils grandiront.

En parallèle, nous voulons encourager les fumeurs à arrêter de fumer et soutenir efficacement leurs tentatives en ce sens. La plupart des fumeurs souhaitent en effet renoncer au tabac et que leurs enfants ne commencent pas à fumer plus tard. Voir fumer incite à fumer. Les enfants et les jeunes prennent leurs aînés comme modèles et imitent leurs comportements y compris le tabagisme. Lorsqu’ils voient des (jeunes) adultes fumer, ils ont l’impression qu’il s’agit d’un comportement normal et agréable et non d’une addiction dont l’issue peut être fatale. D’autres raisons justifient bien sûr la création d’environnements sans tabac. Réduire le nombre de mégots, par exemple…

Si « ne pas fumer » devient la norme dans notre société, les enfants et les jeunes seront mieux armés pour dire non à la cigarette. Plus tard, ils seront moins tentés de commencer à fumer et donc mieux protégés contre la dépendance tabagique.
Dans ce contexte, nous avons également besoin du soutien des fumeurs, à qui nous demandons instamment de ne pas fumer devant des enfants. Saviez-vous d’ailleurs que 74 % des fumeurs ne veulent pas que leurs enfants se mettent à fumer ?
Retenez qu’il est bien plus facile d’apprendre à ne pas fumer que de lutter pour arrêter de fumer…

Raisons pour lesquelles trois zones isolées du regard des enfants avec des cendriers-sondeurs ou les adultes fumeurs s’isoleront le temps d’assouvir leur besoin ont été installé sur ce site.

Sur initiative des autorités communales, Monsieur Lesur, directeur de l’AGISC, souhaite aussi aménager les autres lieux de sports pour la prochaine rentrée sportive, et ce sera mis en place dès que possible, partout sur l’entité de Comines-Warneton.
La prochaine étape du projet sera d’aménager les plaines de jeux en zone sans tabac. « Générations sans tabac » s’installera aussi ensuite aux abords des écoles, d’abord sur les voiries communales et ensuite sur les voiries dépendant du SPW.
Nous avons reçu également la confirmation que les quais des gares belges deviendraient des sites « Générations sans tabac » au 1e janvier 2023.

Mais la ville de Comines-Warneton n’a pas voulu prendre le train en retard. Aujourd’hui c’est l’inauguration d’un premier site….« Générations sans tabac », diverses activités sont proposées aux familles et aux enfants et à la jeunesse de Comines-Warneton, marquant ainsi la volonté de définir des zones non-fumeurs afin de permettre à la jeunesse de respirer un air en toute liberté.

La ville et l’AGISC ont organisé les activités suivantes :
– Parcours de géocaching avec un passage au musée de la rubanerie et son exposition « Enfantissages ».
– Lys Nature nous sensibilisera à l’impact des mégots de cigarettes qui sont des déchets non recyclables….
– Pétanque (sur les nouveaux terrains construits par le service technique de la ville)
– Tir à l’arc pour enfants
– Bubble foot
– Jeux d’extérieur (jenga, molky, puissance 4 géant, …)
– Slack-line
– Babyfoot géant

Commenter

Comines : Exposition « Enfantissages ! » Les enfants reprennent leurs droits à Comines

L’exposition « Enfantissages » met l’enfant à l’honneur au Musée de la Rubanerie et tisse des parcours qui abordent le travail des enfants dans l’industrie textile, les luttes sociales qui en résultent et l’exploitation de leur image dans la publicité et la propagande. Ces thématiques offraient une belle opportunité de renouveau pour le musée et des ateliers spécialement prévus pour les plus jeunes ont été mis en place.

En découvrant ces immenses métiers à tisser issus de l’industrie textile, on pourrait éprouver des difficultés à l’associer à l’enfance. Pourtant, les témoins de notre région racontent l’exploitation infantile qui était la norme à une période où le Droit des Enfants n’existait pas. Le parcours retrace leur réalité de travailleur, mais aussi l’exploitation de leur image au fil des ans dans des publicités à prendre avec des pincettes. Qu’il s’agisse de propagande colonialiste ou de caricatures raciales, les publicitaires d’entre-deux-guerres utilisaient des méthodes qu’il ne faut pas occulter et qui doivent servir, aujourd’hui, de socle à nos réflexions.

* * *

Martha Desrumaux, une enfance de labeur, une vie de combat.
Impossible de ne pas mettre en lumière la vie extraordinaire de Martha Desrumaux, jeune fille qui travaillera dès ses 12 ans chez Cousin Frères, à Comines, en tant que varouleuse. Son enfance de labeur est à la racine de son engagement au sein de la lutte ouvrière. Cette forte personnalité osait déranger pour dénoncer les effroyables réalités du colonialisme, de l’exploitation ouvrière et des droits sociaux. On peut aisément faire le parallèle avec la réalité contemporaine des femmes et enfants du textile de certaines région d’Asie.

* * *

Une après-midi pour les enfants avec un diplôme du Marmouset à la clé !
Ce dimanche après-midi, six ateliers d’activités pour enfants ont été élaborés afin d’illustrer les thématiques de l’exposition. Une façon très ludique d’aborder ce patrimoine ! Avec leur Livret de Travail entre les mains, similaire aux livrets d’autrefois, ils ont sillonné le parcours. Entre manipulation de métiers à tisser, ramonage de conduit de chaudière ou concours du meilleur trieur de tirettes, ils n’ont pas démérité pour obtenir leur diplôme de Marmouset !

Qu’il s’agisse d’illustrations colonialistes ou de réalités sociétales toujours d’actualité hors de nos frontières, l’histoire défile son ruban et fait office de Mémoire. N’hésitez pas à venir découvrir l’exposition Enfantissages au Musée de la Rubanerie jusqu’en décembre 2022.

Commenter